« Louis-Philippe Ier et Versailles » – Agnès Heude

Horace Vernet, Le roi Louis-Philippe entouré de ses cinq fils sortant par la grille d’honneur du château de Versailles, 1846, Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon © RMN-GP (Château de Versailles) / © Franck Raux

Dernier roi de France, roi des Français, Louis-Phillipe Ier est souvent bien mal connu du grand public. Pourtant, ce souverain a régné dix-huit ans à la tête d’un royaume au cœur de sérieuses mutations économiques et sociales. Le château de Versailles a donc souhaité mettre en valeur ce dernier et sa relation avec ce château dans son exposition Louis-Philippe et Versailles. Cette exposition se déroule du 6 octobre 2018 au 3 février 2019 au sein même du château de Versailles.

 —                                                       

 

     L’exposition débute par la présentation de l’immense tableau d’Horace Vernet (368 x 397,5 cm) Le roi Louis-Philippe entouré de ses cinq fils sortant par la grille d’honneur du château de Versailles. Ce tableau est une bonne introduction à l’exposition. En effet, le roi est représenté au centre du tableau en majesté sur un cheval blanc entouré de ses fils. En arrière-plan à gauche, nous pouvons apercevoir la fameuse citation « À toutes les gloires de la France » sur le pavillon Gabriel. Cette huile sur toile montre bien l’ambition du roi Louis-Philippe de métamorphoser le château de Versailles en musée de l’histoire de France. Et c’est de cela que traite l’exposition.

 

     Celle-ci est composée d’une dizaine de salles au sein même du château. Chaque salle expose un élément de la vie de Louis-Philippe Ier. Par exemple, la deuxième retrace l’enfance de ce dernier. Plusieurs objets personnels y sont exposés comme le Journal d’éducation (1776-1790) de Stéphanie Félicité Du Crest de Saint-Aubin, comtesse de Genlis qui n’est d’autre que la responsable de l’éducation du jeune Louis-Philippe. Ainsi, les premières salles de l’exposition permettent aux visiteurs de mieux connaître ce souverain, les membres de sa famille et le contexte de son règne. Notamment, sa relation avec la reine d’Angleterre, Victoria, qui est présentée et mise en valeur. Cette relation entre les deux souverains est à souligner car elle a d’importantes conséquences à la fois pour la France et pour la Grande-Bretagne. En effet, la venue de Victoria au château d’Eu, résidence privée de Louis-Philippe, en 1843 donne naissance à l’entente cordiale entre leurs deux pays respectifs. Une entente inattendue, étant donné les relations antérieures entre ces deux royaumes, mais qui marquera fortement l’histoire européenne. Nous pouvons considérer la venue de la reine Victoria sur les terres françaises comme l’apogée du règne de Louis-Philippe Ier.

 

     Par la suite, l’exposition s’intéresse plus à la relation entre Louis-Philippe et le château de Versailles. À cette époque, le château de Versailles est perçu comme le symbole même de la monarchie absolue. Pour les esprits contemporains, c’est la création de Louis XIV, le monarque absolu par excellence. Or, Louis-Phillipe tente de se détacher au maximum de cette conception de la monarchie. Mais dans un royaume déchiré entre les volontés républicaines, impériales et royalistes absolus, ce dernier doit tenter de complaire à tous les esprits. Ainsi, il ne peut laisser le château de Versailles, résidence de ses ancêtres, à l’abandon afin de ne pas contrarier les nostalgiques de l’Ancien Régime. D’où son envie d’en faire un musée à la gloire de la France et de ses grands hommes. Ainsi, une partie de l’exposition est dédiée à la transformation du château de Versailles en musée. Nous y retrouvons dans cette salle, des plans de travail utilisés pour ce changement. Comme celui présenté ci-dessous.

 

     Puis, le visiteur chemine vers les salles d’Afriques. Ces salles sont immenses. Nous y retrouvons de grandioses tableaux d’Horace Vernet qui narrent la conquête de l’Algérie de 1830, où les fils de Louis-Philippe se sont illustrés. Ces tableaux marquent le visiteur par leurs tailles imposantes. Il ne faut pas omettre que créer un musée pour Louis-Phillipe a, entre autres, pour objectif de mettre en valeur son règne, ses victoires et ses fils (en toute logique successeurs du trône de France).

© RMN-GP (Château de Versailles) / © Thomas Garnier

S’en suit les galeries historiques qui plongent le visiteur au cœur des plus grandes batailles de France. Ces galeries impressionnent par leur longueur. Une frise de tableaux représentant les victoires militaires françaises est exposée. Par exemple, la défense de Paris par le comte Eudes contre les Normands au IXe siècle, peint par Jean-Victor Schnetz en 1837.

 

                                                   

© RMN-GP (Château de Versailles) / © Thomas Garnier

     Enfin, l’exposition se termine par une glorification du temps de l’Empire et de l’empereur Napoléon Ier. En effet, la salle du sacre avec le tableau de Jacques-Louis David ne laisse pas indifférent le visiteur…

 

Louis-Philippe et Versailles transporte le visiteur à la fois dans le règne de ce souverain et à la fois au cœur de l’Histoire de France. Après cette visite, le visiteur comprend bien sûr les intérêts pour Louis-Philippe de faire du château de Versailles un musée à la gloire de France, en mettant en valeur à la fois la monarchie et l’empire dans un contexte politique instable. Cette exposition est réussie. Elle permet de mieux connaître le dernier roi de France, de comprendre le contexte de son règne et la transformation du château de Versailles en musée dans un lieu aussi prestigieux.

 

Agnès Heude (Master 1 Histoire)

______________________________________________________________________________

Catalogue d’exposition : Valérie Bajou (dir.), Louis-Philippe et Versailles, catalogue d’exposition (Versailles, 2018-2019), Paris-Versailles, Somogy-Château de Versailles, 2018, 421 pages.

______________________________________________________________________________

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.