“Peintures des lointains” – Olivia Cardon

Du 30 janvier 2018 au Dimanche 3 février 2019, le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac présente l’exposition « Peintures des lointains », sa première réalisation mettant en lumière 220 œuvres de sa collection picturale. 

L’histoire de cette collection et l’environnement colonial dans lequel elle a baigné sont abordés dans un préambule qui annonce ensuite les trois parties divisant le parcours.

E.BERNARD, Les Pleureuses du Caire, 1894, musée du quai Branly-Jacques Chirac

La première section, « Séduction des lointains », est à mettre en parallèle avec la littérature de l’époque contemporaine des œuvres présentées. Comme les Pleureuses du Caire (1894) d’Émile Bernard, elles interrogent, par les motifs retenus par les artistes tels que la lumière si particulière de l’Orient ou des Tropiques, l’imaginaire visuel de l’exotisme. Le mythe de l’île paradisiaque (omniprésent dans la littérature de l’époque), porteur d’un mode de vie original et sensuel, est à l’origine des recherches plastiques de l’imaginaire du modèle exotique mystérieux, étrange mais surtout sensuel.

J.DUNAND, Tigre à l’affut, 1930, musée du quai Branly-Jacques Chirac.

L’exposition se poursuit avec sa deuxième partie, « Altérité plurielle », qui regroupe de nombreux portraits de modèles étrangers rencontrés au cours des voyages des artistes. Ceux-ci nous permettent de découvrir l’idée qu’ils se font des habitants de ces régions. Certains nous présentent une vision stéréotypée, quand d’autres adoptent une approche ethnographique ou nous donnent à voir alors seulement le résultat de recherches plastiques liées à cet environnement colonial comme, par exemple, les laques arrachées de Jean Dunand.

 

A.MONCHABLON, Pierre Savorgnan de Brazza, 1886, Musée du quai Branly-Jacques Chirac.

« Appropriations des lointains » vient conclure l’exposition. Cette dernière partie aborde la mise en scène coloniale dans l’art grâce à des portraits d’explorateurs et de représentants du pouvoir colonial. Le portrait réalisé par Alphonse Monchablon de Pierre Savorgnan de Brazza en est un bon exemple. On y retrouve aussi des scènes de conquête, ainsi que des images des paysages transformés et de l’exploitation des ressources. Autant d’œuvres qui permettent d’interroger la création et la diffusion artistiques des modèles occidentaux dans les périodes coloniales.

C’est à l’Atelier Jodar architecture que l’on doit la scénographie de l’exposition. Celle-ci met l’accent sur la présentation d’œuvres de formats conséquents dans un espace relativement réduit permettant une meilleure intégration du spectateur dans le pan de l’histoire des colonies françaises. De plus, chacun des trois segments composant le parcours est sous-divisé en plusieurs salles, chacune portée par sa thématique spécifique liée à la partie dans laquelle elle prend place. Les couleurs différentes des salles-thématiques permettent de faciliter la lecture par le spectateur d’une exposition suivant non pas une logique chronologique, mais thématique.

L’exposition et le catalogue qui l’accompagne, présentés sous la direction de Sarah Ligner compte de nombreux collaborateurs. On retrouve, parmi eux, la fondation François Sommier, grâce à laquelle une grande campagne de restauration a pu être mise en place afin de rendre à cette collection son atmosphère d’origine. Mais aussi, le groupe Mikli Diffusion France, qui permet au Musée de rendre justice à sa politique d’ouverture de l’art au public malvoyant grâce à trois bandes podotactiles, une dans chaque segment du parcours, retranscriptions tactiles de tableaux présentés aux spectateurs. Ces collaborations permettent l’accès le plus large possible à la question de l’art sous les colonies.

Olivia Cardon (Master 1 Histoire de l’art)

 

______________________________________________________________________________

Catalogue d’exposition : Sarah Ligner (dir.), Peintures des lointains : la collection du musée du quai Branly Jacques Chirac, catalogue d’exposition (Paris, 2018-2019), Paris, Skira-Musée du quai Branly, 2018, 271 pages.

______________________________________________________________________________


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search